Frantz Fanon International

Derniers articles

  • Colloque Frantz Fanon

    SOMMAIRE
    1 PRESENTATION DES ASSOCIATIONS
    - PRESENTATION DE KREYOLS
    - PRESENTATION DU CERCLE FRANTZ FANON
    - PRESENTATION DE L U.N.A.D.E
    2 PROJET : JOURNEE AUTOUR DE FRANTZ FANON ET DE SON OEUVRE
    OBJECTIFS DE LA MANIFESTATION DU JEUDI 7 DECEMBRE 2006
    DEROULEMENT DE LA MANIFESTATION DU JEUDI 7 DECEMBRE 2006
    PRESENTATION DE L’ASSOCIATION KREYOL’S
    L’association Kreyol’s est une association composée pour le moment d’étudiants originaire des Antilles, Haïti, Guyane de l’université Paris 8 à Saint-Denis. Cette association a vu le jour le 29 avril 2004. L’idée de départ qui a animé notre volonté de créer cette association était d’affirmer l’émergence d’une nouvelle génération dans d’étudiant Caribéen de Paris, nouvelle génération qui apporte de nouvelles idées et de nouveaux projets. Ces projets ont commencé à prendre forme sous l’impulsion d’un petit groupe d’étudiants antillo-guyanais de l’université (...)

  • Autour de « réseau » et de « Frantz Fanon »

    , par Bernard Doray

    1 -Réseau
    Un réseau, c’est plus qu’une addition d’éléments. C’est l’organisation d’un lien symbolique entre tous les éléments qui le composent. Le réseau crée des ponts parce qu’il fait vivre une appartenance partagée. Parfois, il peut être un point de résistance de la Culture, face à un processus de destruction des liens humains.
    Ainsi, à Nairobi, une intervenante ougandaise, venue avec son bébé, et qui appartient à un mouvement de “psychiatrisés survivants de la psychiatrie“ qui avait envoyé d’Afrique et d’Europe une dizaine de délégués au FSM. Elle fait part de son émotion d’avoir entendu des psychiatres qui sont en fraternité avec leur lutte, et elle poursuit : « Notre mouvement des psychiatrisés qui sont des « survivants de la psychiatrie » se demande si, dans la profession des psychiatres, on a conscience du fait que l’excès de médications a souvent des effets secondaires tels que cela peut parfois mener à (...)

  • Reprendre la balle au bond : Fanon/Said

    , par Christiane Chaulet Achour

    Dans ma contribution précédente mise en ligne (intervention à la Fête de L’Huma. en septembre 2006), j’avais attiré l’attention sur le professeur de Littérature comparée, critique littéraire éminent et militant de la cause palestinienne, Edward W. Said, trop peu connu en France. C’est sur son rapport à l’œuvre de Fanon que je suis revenue dans mon intervention du samedi 6 octobre 2007. En effet, dans la suite de ce qu’évoquait Serge Guichard comme objectif pour le réseau Fanon - Espaces-Marx, de repenser les représentations car sans réfléchir sur les aliénations issues du colonialisme, on ne peut avancer dans notre réflexion sur les enjeux de l’universel, je rejoins cette idée d’une « utopie » de Fanon dynamisante : elle est mobilisatrice comme l’a rappelé Victor Permal ; elle propose des « stratégies résistantes et émancipatrices ». Mon intervention est très spécifique puisqu’elle focalise sur un domaine dans (...)

  • Cinq mots sur l’actualité de Frantz Fanon

    , par Bernard Doray

    Cette contribution tiendra en cinq mots. Mais comme chacun mérite un peu d’explication, elle prendra tout de même plus de cinq minutes. Le premier de ces mots sera Dignité. Au début du livre La dignité, les debouts de l’utopie…, il y a l’histoire de Lucia, que nous avons rencontrée, dans la minuscule communauté de San Rafael perchée dans une haute vallée de la Zona Norte du Chiapas insurgé. Sa communauté d’origine avait été divisée, et son groupe avait été attaqué par ceux qui étaient devenus des paramilitaires. Son mari était particulièrement visé car il était diacre et il professait le respect des créatures en général et de la vie humaine en particulier. Et puis, il était contaminé par les idées des zapatistes. Avec d’autres familles, ils ont tout laissé sur place pour fuir dans la montagne. Le mari de Lucia est mort d’épuisement dans cette fuite. Lorsque les étrangers-venus-de-loin l’interrogent sur ce que c’est (...)