Les Trois Grands (U.S.A., G.B., France) Du cacao et du pétrole.

, par Guy Langloy

La guerre civile fait rage depuis dix ans en Côte d’ Ivoire.
Seuls les Ivoiriens, les pays limitrophes qui ont donné asile aux
rescapés et les gens bien informés en sont conscients. Le reste du
monde a d’ autres chats à fouetter. Les Trois Grands s’ en moquent
comme de colin-tampon. Ils ne voient rien, n’ entendent rien et ne
disent rien.

La Croix Rouge estime que la semaine dernière a fait à elle
seule 800 morts. Le nombre de personnes déplacées atteindrait
450 000. Des atrocités ont été commises. La crise humanitaire est
colossale. Pourtant l’ O.N.U. fait peu et l’ Occident ne fait rien.

Pourquoi ? C’ est très simple. Le cacao — qui sous toutes ses
formes fait la joie des petits et des grands— ne pèse pas lourd dans
l’ équilibre du monde si on le compare au pétrole. Il faut le dire
sans détour. Je ne suis pas cynique. Voyez plutôt nos dirigeants qui
eux le sont, qui mesurent la responsabilité morale à l’ aune de la
valeur marchande d’ une denrée. Ça c’ est du méga-cynisme. Plus
c’ est gros et mieux ça passe. Etonnant !

On me dira que l’ objet du business c’ est le business. Que
la cupidité conduit naturellement au cynisme dans ses formes les
plus criminelles. J’ en conviens. Mais voyez-vous, je suis assez
candide et simplet pour me scandaliser devant l’ hypocrisie des
Trois Grands. Que foutre ! dirait “ Le Père Duchesne” , les cyniques
aient le courage de leur opinion ! Qu’ ils massacrent et pillent s’ ils
le désirent mais sans invoquer la défense de la démocratie ! Attila
se passait d’ excuses !

C’ est la mauvaise foi de ces démagogues professionnels qui
me scie. Barack Obama a invoqué la “ responsabilité morale” des

USA pour défendre l’ intervention en Libye : “ Nous refusons de
détourner les yeux devant les atrocités commises dans un autre
pays” .
C’ est par ces grands mots bien sonores et creux qu’ Obama,
Cameron et Sarkozy (pour ne citer qu’ eux) ont exhibé en un strip-
tease monstrueux la nature de leurs priorités mesurées à l’ étalon du
dollar, de la livre sterling et de l’ euro. Pour le moment le cacao n’ a
pas la valeur du pétrole. A moins que les lobbies Nestlé, Lindt et
Goniva ne s’ en mêlent…