AFROCENTRICITY INTERNATIONAL COMDAMNE

L’INAUGURATION D’UNE STELE CELEBRANT L’ARRIVÉE DES PREMIERS COLONS FRANCAIS EN GUADELOUPE

, par AFROCENTRICITY INTERNATIONAL

AFROCENTRICITY INTERNATIONAL COMDAMNE L’INAUGURATION D’UNE STELE CELEBRANT L’ARRIVÉE DES PREMIERS COLONS FRANCAIS EN GUADELOUPE
Afrocentricity International a été choquée d’apprendre qu’un groupe de békés, i.e., des descendants des colons francais qui depuis 1635 occupent illégalement et par la force la Guadeloupe, et ont réduit en esclavage des milliers et des milliers d’Africains après avoir massacré un grand nombre de Karibs, a l’intention d’inaugurer une stèle commémorant l’arrivée des premiers colons français en Guadeloupe. La dite inauguration est prévue pour le 31 Janvier 2015, à 14h30.
Afin d’apprécier pleinement la nature et l’étendue de l’insulte qu’une telle inauguration représente, passons en revue brièvement l’histoire. Lorsque les Espagnols arrivèrent en Guadeloupe au 16ème siècle, y vivaient entre 20.000 et 25.000 Karibs. En 1697, il n’en restait plus que 47. Le reste avait été décimé, soit au cours de massacres, soit par des maladies introduites pas les Français, qui avaient réussi à prendre le pays aux Espagnols. Pendant qu’ils exterminaient les Karibs, les Français introduisaient un nombre de plus en plus important d’Africains qui devaient travailler sur des plantations de canne à sucre. Des centaines de milliers d’Africains furent ainsi introduits en Guadeloupe, où une vie de misère totale les attendait. En fait, c’était l’enfer sur terre. Nous étions forcés à travailler du matin jusqu’au soir, sous le soleil ou la pluie, suant et saignant pendant les 7 ou 8 ans que nous pouvions espérer vivre, partageant un taudis infect avec une douzaine d’autres Africains, recevant une nouvriture insuffisante en quantité comme en qualité pour soutenir nos forces chancelantes, soumis à des abus physiques et verbaux constants, et à des tortures sans nom ni fin. Nous pouvons simplement imaginer l’étendue de nos souffrances lorsque nous considérons le taux de mortalité extrêmement élevé des Africains asservis dans les Antilles dites francaises, puisque plus de la moitié des Africains qui y étaient introduits mouraient pendant les trois premières années. La principale raison expliquant ce fort taux de mortalité était les mauvais traitements que nous subissions. Dans la mesure où nous n’étions pas considérés comme des êtres humains mais comme des “meubles,” c’est-à-dire des choses, nos “propriétaires” pouvaient nous traiter comme ils le souhaitaient. Ils préféraient nous faire travailler à mort puis nous remplacer par de nouveaux-venus. La terre de Guadeloupe est donc imbibée du sang et de la sueur de nos Ancêtres qui furent kidnappés et enlevés de force d’Afrique pour travailler pour rien pendant plus de 200 ans sur des terres volées aux Karibs par des gens dont l’ultime préoccupation est de gagner de l’argent par n’importe quel moyen, et qui sont déterminés à imposer leur volonté et amoralité au reste du monde. Les descendants des colons français en Guadeloupe continuent à monopoliser la plus grande partie des terres et continuent à jouir de la considérable richesse accuumulée grâce à notre labeur non-rémunuéré. Aujourd’hui, et comme si cela ne suffisait pas, au lieu de parler des Réparations qu’ils nous doivent, ne voilà-t-il pas que ces gens-là projettent d’honorer leurs ancêtres, ces mêmes blancs et blanches qui ont asservi, exploité et maltraitré nos Ancêtres.
Qu’il soit dit sans aucune ambigüité, mais fermement et clairement, qu’Afrocentricity International ne restera pas passive et ne tolèrera pas ce manque de respect. L’asservissement du peuple Africain par les Européens a été reconnu comme Crime contre l’Humanité, à la Conférence WCAR des Nations Unies qui s’est tenue à Durban, en Afrique du Sud en Septembre 2001. Pas moins de 168 pays ont signé cette résolution. Par conséquent, toute célébration d’individus impliqués dans l’asservissement des Africains –et qui sont donc des criminels, n’est plus ni moins qu’une apologie de la criminalité, et un acte de provocation simplement inadmissible. Afrocentricity International encourage toutes ses divisions à dénoncer ce nouvel acte de barbarie blanche. Mais plus spécifiquement, Afrocentricity International s’engage à soutenir et à encourager sa division AI Guadeloupe alors qu’elle mène des actions ou collabore avec d’autres organisations afin de résister par tous les moyens nécessaires à cet acte insultant pour nos Ancêtres, c’est-à-dire pour nous-mêmes en dernière instance. Trop c’est trop.
L’Unité est notre But, la Victoire est notre Destinée !

Afrocentricity International
Ama Mazama, Per-aat Universal
Molefi Kete Asante, International Organizer
afrocentricityinternational gmail.com
www.dyabukam.com
A Philadelphie, ce 22 Janvier 2015