Commémoration du Massacre de Thiaroye il y a 70 ans

En avant première, le Jeudi 09 octobre 2014 aura lieu la projection du film "Camp de Thiaroye" (film sénégalais de Ousmane Sembène et Thierno Faty Sow tourné en 1988. Ce film, pourtant Prix spécial du jury à la Mostra de Venise en 1988 et Prix Unicef, fut censuré pendant dix ans en France - sortie discrète à Paris le 7 janvier 1998 et pendant 3 ans au Sénégal). Il semblerait aussi que le film n’a jamais été diffusé sur une chaîne de télévision française. Il parut en DVD seulement en 2005.

Cinéma Marcel-Pagnol : 17 rue Béranger 92240 Malakoff
Caractéristiques
Nombre de salles : 1
Nombre de fauteuils : 193
Accès aux personnes à mobilité réduite : Oui


Le Samedi 11 octobre 2014 à partir de 16h.30

A la Salle des fetes de MALAKOFF
13, Avenue Jules Ferry 92240 Malakoff

En ouverture à la journée de commémoration du massacre de Thiaroye, l’historienne Armelle Mabon, maître de conférence à l’université de Lorient, spécialiste du massacre de Thiaroye qui mène un travail d’investigation depuis 13 ans en réunissant le maximum de documents et d’archives sur les évènements de Thiaroye fera une conférence intitulée "Thiaroye, un massacre dissimulé"
Ensuite, l’association ACCA (Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui) présidera un débat ayant pour thème : "France-Sénégal, de la colonisation avec ses crimes aux rapports néocoloniaux d’aujourd’hui".


Organisateurs :

ACCA

Fondée en 1985 par Henri Alleg, écrivain résistant à la colonisation, l’Amicale devient l’association ACCA en 1996.
L’ACCA a pour but de dénoncer les méfaits du colonialisme ancien ainsi que les tentatives plus récentes de recolonisation du monde, par l’agression économique, culturelle et militaire.
Mail ACCA : acca acca.1901.org

Collectif d’artistes, parents, amis, bénévoles et professionnels unis pour l’événement et ainsi rendre hommage aux Tirailleurs.

Le projet musical :
Ils sont trois…Tous nés au Sénégal, tous parisiens, tous reggaemen et tous amis !
Malgré un parcours et une musique très différents, l’envie leur est venue de s’exprimer ensemble…
Ils nous proposent ainsi un spectacle commun où, à travers des compositions parfois personnelles, parfois communes, ils nous démontrent de quelle manière le reggae peut se conjuguer.
Ce spectacle passe des messages de Big Mô et son « reggae ragga roots ak Ndiaxass », aux mélodies de Gentleman Jul’ et sa voix si « Sénégalaise » portant le Français pour finir avec le « mandinka roots rock reggae » de Max, ses accents lourds du roots ancestral et ses messages sans concessions.
Dans ce voyage, vous passerez sans vous en rendre compte du Wolof au Français ou Anglais en passant par le Diola, sérerer, Bambara.
L’ensemble des compositions seront soutenues par la présence d’un Band formé spécialement pour le collectif, The Soul Children Rocking Band, composé de musiciens pour qui toutes ces déclinaisons du reggae sont une deuxième nature, il suffit de les entendre jouer…

Dr Armelle Mabon "Spécialiste du massacre de Thiaroye" est historienne, enseignante-chercheur à l’université de Bretagne Sud. Elle a notamment publié “ Prisonniers de guerre « indigènes » - Visages oubliés de la France occupée”, éditions La Découverte, 2010. Elle a contribué au livre “Nouvelle histoire des colonisations européennes XIXème-XXème siècle”, sous la direction de Amaury Lorin et Christelle Taraud, PUF, 2013. Elle est l’auteur du documentaire Oubliés et trahis Les prisonniers de guerre coloniaux et nord-africains (Grenade productions, 2003).

Voir en ligne : http://www.commemorationdumassacred...