Sénégal

Articles de cette rubrique

  • Les politiques néolibérales ont désarmé les États africains face au djihadisme

    , par Demba Moussa Dembélé Ligue internationale de la lutte des peuples Vice-président du Réseau international Frantz Fanon

    Demba Moussa Dembele Économiste, directeur du Forum africain des alternatives
    L’expansion du terrorisme a été facilitée par la destruction de la plupart des États africains par les politiques d’ajustement structurel imposées par la Banque mondiale et le FMI durant les décennies 1980 et 1990.
    Ces politiques ont démantelé les institutions et instruments d’intervention économique de l’État, qui avait joué un rôle de premier plan après les indépendances, surtout dans le monde rural. Les réformes néolibérales imposées par la Banque mondiale et le FMI ont conduit à la fermeture des structures d’assistance aux paysans et à la libéralisation du secteur agricole, avec comme résultats l’aggravation de l’exode rural et l’explosion de la pauvreté. Des milliers de jeunes désœuvrés, abandonnés à eux-mêmes et sans aucune perspective d’avenir, sont allés gonfler les rangs d’Aqmi, du Mujao et d’Ansar Dine. Par ailleurs, (...)

  • L’AFFAIRE AMINATA TRAORE : UNE HONTE POUR LA FRANCE !

    , par Demba Moussa Dembélé Ligue internationale de la lutte des peuples Vice-président du Réseau international Frantz Fanon

    La France aurait interdit l’entrée sur son territoire à Madame Aminata Dramane Traoré du Mali ! Le prétexte en serait sa critique de l’intervention française dans la crise que vit son pays depuis plus d’un an. Mais une analyse des causes profondes de cette crise permettra de comprendre le bien-fondé des positions de Madame Aminata Traoré.
    Les origines de la crise malienne
    En effet, la France et les pays occidentaux portent une lourde part de responsabilité dans la crise que vit le Mali. Ses causes immédiates sont l’agression impérialiste de l’OTAN, sous la houlette de la France, des Etats-Unis et de la Grande Bretagne, contre la Libye qui a abouti à l’assassinat du Président Kadhafi. Car les hordes du Mouvement de « Libération de l’Azawad » (MNLA) sont venues de Libye avec leurs armes lourdes et des équipements sophistiqués, avec la complicité et l’appui des puissances occidentales. Et ce sont ces (...)

  • L’Afrique doit se tourner vers les BRICS pour des relations « plus justes » (économiste)

    , par Demba Moussa Dembélé Ligue internationale de la lutte des peuples Vice-président du Réseau international Frantz Fanon

    L’Afrique devrait parler d’une seule voix pour intensifier ses échanges commerciaux avec les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) et bâtir à moyen et long termes d’autres types de relations économiques »plus justes » avec ces pays, a soutenu, samedi à Dakar, l’économiste Demba Moussa Dembélé.
    « Le partenariat entre l’Afrique et les BRICS peut être gagnant-gagnant, si les institutions sont réunies. Il faut que les Etats pays africains essayent de parler d’une seule voix, de créer un autre type de relations économiques plus justes », a déclaré le président de l’Africaine de recherche et de coopération pour l’appui au développement endogène (ARCADE).
    Demba Moussa dembélé introduisait une conférence publique sur le thème « Les BRICS et le système mondial », à l’origine de la Fondation Rosa Luxembourg.
    Le groupe des BRICS désigne cinq pays devenus un acteur majeur de la scène économique et financière (...)

  • Commémoration du Massacre de Thiaroye il y a 70 ans

    En avant première, le Jeudi 09 octobre 2014 aura lieu la projection du film "Camp de Thiaroye" (film sénégalais de Ousmane Sembène et Thierno Faty Sow tourné en 1988. Ce film, pourtant Prix spécial du jury à la Mostra de Venise en 1988 et Prix Unicef, fut censuré pendant dix ans en France - sortie discrète à Paris le 7 janvier 1998 et pendant 3 ans au Sénégal). Il semblerait aussi que le film n’a jamais été diffusé sur une chaîne de télévision française. Il parut en DVD seulement en 2005.
    Cinéma Marcel-Pagnol : 17 rue Béranger 92240 Malakoff Caractéristiques Nombre de salles : 1 Nombre de fauteuils : 193 Accès aux personnes à mobilité réduite : Oui
    Le Samedi 11 octobre 2014 à partir de 16h.30
    A la Salle des fetes de MALAKOFF 13, Avenue Jules Ferry 92240 Malakoff
    En ouverture à la journée de commémoration du massacre de Thiaroye, l’historienne Armelle Mabon, maître de conférence à l’université de (...)

  • Demba Moussa Dembélé : « Un paternalisme d’un autre âge »

    , par Demba Moussa Dembélé Ligue internationale de la lutte des peuples Vice-président du Réseau international Frantz Fanon

    « Sur le principe, ce n’est pas à Paris que devrait se discuter la sécurité de l’Afrique, mais bien sur le continent. Il est regrettable que des présidents africains, dont la plupart sont des obligés de la France, se prêtent à ce jeu. Il sera beaucoup question de terrorisme dans ce sommet. Pour tenter d’enrôler les pays africains dans la lutte que mènent les pays occidentaux contre le terrorisme et les convaincre d’y consacrer des ressources, au détriment de la lutte pour le développement.
    La France est engluée dans une crise multiforme. Les expéditions militaires lui offrent aussi l’occasion de faire tourner son industrie de l’armement. Sur le plan géostratégique, Paris veut réaffirmer son emprise sur ses ex-colonies, mettre la main sur certaines ressources, pour tenter de se dégager une issue à la crise. Sur ce terrain, les socialistes français se comportent comme leurs prédécesseurs de droite. Ce sont (...)