Brésil

Articles de cette rubrique

  • LE BRÉSIL SOMBRE À L’EXTRÊME DROITE. BOLSONARO, ÉLU PRÉSIDENT

    , par Lorenzo Clément

    Article mis en ligne par Michaële LAFONTANT CN/PCF
    LE BRÉSIL SOMBRE À L’EXTRÊME DROITE. BOLSONARO, ÉLU PRÉSIDENT
    Le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro, a été élu dimanche président du Brésil, avec 55,3% des voix, contre 44,7% à son adversaire de gauche Fernando Haddad.
    Ces résultats ont été communiqués par le Tribunal supérieur électoral (TSE), après dépouillement de plus de 98% des bulletins de ce second tour de la présidentielle dans la première puissance d’Amérique latine. Quelque 147 millions de Brésiliens ont voté pour départager le candidat d’extrême droite et son adversaire du Parti des Travailleurs (PT) de l’ex-président emprisonné Lula.
    Jair Bolsonaro succèdera à Brasilia au président Michel Temer, pour un mandat de quatre ans, au 1er janvier 2019. Fernando Haddad a immédiatement demandé que ses "45 millions d’électeurs soient respectés" après l’élection de Jair Bolsonaro, qui avait promis à ses (...)

  • « Après le coup d’Etat au Brésil, la poursuite de la persécution judiciaire de Lula est logique »

    , par Cathy Dos Santos

    Une interview de la journaliste Maud CHIRIO par Cathy Dos Santos mise en ligne par Michaële LAFONTANT, membre du CN du PCF.
    Maud Chirio : « Il n’est pas dit que Lula aille obligatoirement en prison dans les jours à venir. Néanmoins , il n’est plus protégé contre la prison préventive et sa vie publique se trouve fragilisée. » Photo : AFP Maud Chirio est historienne et spécialiste du Brésil. Elle estime que la décision de la Cour suprême s’inscrit dans un contexte de démocratie dégradée après le putsch de 2016.
    Le Tribunal suprême de justice a rejeté mercredi, par six voix contre cinq, l’ habeas corpus présenté par la défense de l’ex- président de gauche, Lula Da Silva , afin de rester en liberté tant que tous les recours n’ont été épuisés. Comment interprétez-vous cette décision ?
    Maud Chirio. Ce vote est sans grande surprise . Depuis longtemps, la perspective de laisser Lula jouer un rôle sur (...)