Algérie

Articles de cette rubrique

  • Décès du Professeur Pierre Chaulet

    A LA UNE Décès du professeur Pierre Chaulet : une vie au service de l’Algérie
    le 06.10.12 |
    Chaulet fervent militants de la cause algérienne. C’est un monument de la cause algérienne qui s’en est allé hier. Il s’en est allé subrepticement, avec cette nette et étrange impression que la patrie ne lui a pas été assez reconnaissante. C’est une pépite à la valeur inestimable du combat émancipateur du peuple algérien, un juste parmi les justes que l’Algérie vient de perdre à jamais.
    Pierre Chaulet est décédé hier, à Montpellier, des suites d’une longue maladie. Il sera rapatrié lundi et inhumé mardi à Alger (conformément à sa volonté), la ville qui l’a vu naître, où il a vécu et combattu sa vie durant. Jusqu’à ses ultimes instants de vie, le professeur Chaulet a voulu et désiré ardemment sa patrie. Hospitalisé depuis plusieurs mois en France, le professeur Chaulet demandait à rentrer chez lui pour dormir enfin (...)

  • LE COMBAT D’OMAR FRANTZ FANON

    , par Abdelkader BENARAB, écrivain et journaliste algérien

    Omar Frantz Fanon né le 25 juillet à Fort de France en Martinique et mort prématurément le 6 décembre 1961 en terre algérienne n’aura pas connu l’Algérie indépendante, pour laquelle il s’est battu et choisit d’y mourir.
    Mobilisé pour rallier les Forces Françaises, il découvre Bejaia pour la première fois en 1944, puis blessé de guerre, fut ramené en Martinique, son île natale qu’il ne tarda pas à quitter pour aller à Lyon poursuivre des études de médecine. C’est là qu’il découvre les figures multiples du racisme ambiant. En 1953 Fanon avait 28 ans, il était en pleine force de l’âge. Fraîchement sorti de la faculté de Lyon, son Doctorat de psychiatrie en poche, il rêve de déployer ses éclats de jeune médecin en servant la cause du tiers-monde. Il saisit l’opportunité d’une première affectation en Algérie, précisément dans l’unité psychiatrique de Blida, ex- Joinville.
    A peine prenait-il ses fonctions qu’il s’attela à (...)

  • Esprit Frantz Fanon

    ”Esprit Frantz Fanon” L’An 50 de l’Indépendance algérienne Alger du 1er au 10 juillet 2012.
    Les écrits de Frantz Fanon peuvent-ils nous aider aujourd’hui à comprendre le monde actuel et les enjeux auxquels les pays du Sud et l’ensemble de l’humanité sont confrontés ? Telle est la question essentielle qui sous-tendra les Rencontres ”Esprit Frantz Fanon” qui se tiendront à Alger du 1er au 10 juillet 2012. Plus qu’une simple commémoration, au-delà de l’hommage reconnaissant, il s’agit de faire revivre le cœur vivant de la pensée et de l’action de Fanon, qui portent en elles le souffle historique des luttes du peuple algérien et des autres peuples colonisés.
    S’interroger sur les objectifs que ces luttes s’étaient fixés, sur leurs succès et leurs échecs, c’est rouvrir les perspectives de la libération et de l’émancipation humaines. Placer ce questionnement dans le cours de L’An 50 de l’Indépendance algérienne, (...)

  • Cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, cinquantième anniversaire de la mort de Fanon

    , par Omar Benderra

    Cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, cinquantième anniversaire de la mort de Fanon. Omar Benderra Mardi 27 Mars 2012
    La Casa Arabe de Madrid a organisé le 20 mars une soirée d’hommage à Frantz Fanon. Omar Benderra est intervenu pour établir le lien entre le cinquantenaire de l’indépendance algérienne et la commémoration du décès du grand penseur de la libération des peuples.(*)
    Frantz Fanon
    Nous sommes aujourd’hui le 20 mars. Il y a cinquante ans et un jour, précisément le 19 mars 1962, étaient conclus les accords d’Evian qui ouvrait le chemin de l’indépendance de l’Algérie après un combat couteux et douloureux pour la société algérienne. La disparition de Franz Fanon, le 6 décembre 1961, a presque l’âge de l’indépendance d’une Algérie pour laquelle il s’était engagé et où il est considéré comme un moudjahid, un combattant de la liberté et de la justice. Qu’aurait dit et fait Fanon face aux (...)

  • « Esprit Frantz Fanon, Algérie 2012 »

    , par P. K. Murthy

    « Esprit Frantz Fanon, Algérie 2012 »
    Le 05 juillet 1962, l’indépendance de l’Algérie, pour laquelle Frantz Fanon avait lutté, a été prononcée quelques mois après sa mort. Cinquante ans plus tard, du 1er au 12 juillet 2012, les éditions Apic organise une résidence d’écrivains à Alger, un évènement qui met Frantz Fanon au centre d’un projet éditorial annoncé dés le mois de mai 2012 par la publication de 3 livres.
    Le but de ce projet est de donner à voir aux lecteurs, surtout aux jeunes lecteurs, ce qu’a représenté Frantz Fanon (l’homme, le combattant, le penseur), pour des personnalités intellectuelles ou/et politiques qui appartenaient à sa génération ou à celle qui a suivi.
    • « Frantz Fanon, par ceux qui l’ont connu. » Que peuvent encore dire et que peuvent encore écrire les compagnons de Frantz Fanon. Ses amis, ceux qui l’ont connu, médecin, psychiatre, infirmier, militant du Front de Libération National (FLN) (...)