CAMPAGNE JUSTICE ET VERITE POUR HAKIM AJIMI

Invitation a une conférence de Presse

CAMPAGNE JUSTICE ET VERITE POUR HAKIM AJIMI

Hakim AJIMI est mort à vingt-deux ans, le vendredi 9 mai 2008 vers 15h30 au centre ville de Grasse (06), énième victime des suites d’une intervention policière. Il a succombé à une interpellation brutale effectuée par des policiers de la BAC avec le soutien de policiers municipaux, devant au moins 16 témoins civils, une dizaine de policiers et plusieurs pompiers.

Le parquet de Grasse a annoncé l’ouverture, le 13 mai, d’une information judiciaire pour homicide involontaire. Selon plusieurs témoins, la police a procédé avec force et violence à son immobilisation au sol, le maintenant longuement par « une prise genre clé d’étranglement », reconnue par l’un des policiers en cause. L’autopsie aurait révélé « de possibles signes asphyxiques » alors même que cette technique d’interpellation, pourtant connue comme particulièrement dangereuse, et interdite par certains pays, a valu à la France une condamnation de la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour un décès intervenu en novembre 1998 à Toulon, dans de semblables circonstances.

Une campagne de signatures avait été lancée par la FTCR et le MRAP au mois de juin dernier, pour exiger :

* que la Vérité soit dite et que Justice soit rendue à la mémoire de Hakim AJIMI,
* que la Police française cesse immédiatement d’appliquer une technique d’interpellation particulièrement dangereuse et déjà condamnée par la Cour européenne des Droits de l’Homme.
* Que les personnes mises en cause soient suspendues de leurs fonctions et que la justice puisse prononcer des sanctions proportionnelles aux faits reprochés afin que cesse le sentiment d’impunité qui banalise et encourage les violences appliquées à certaines populations.

Une conférence de presse aura lieu le mercredi 8 octobre 2008 à 11h00 au siège du MRAP, 43 Boulevard Magenta, 75010-Paris ( M° République & Gare de l’Est), à l’initiative conjointe et en présence

- de la famille représentée par M.M. Boubaker et Hatem AJIMI, père et frère de la victime,

- du comité de soutien de Grasse (06), représenté par Mme Dorsaf BRIKI et M. Walid KLAI et accompagné d’un témoin direct des faits,

- de personnalités signataires,

- des responsables nationaux de la FTCR et du MRAP

Cette conférence de presse sera l’occasion :

- de rendre publique la liste des plus de deux cent personnalités soutenant la Campagne,

- de faire connaître les résultats récents de l’autopsie,

- de rappeler les exigences des signataires,

- d’annoncer la forme que prendra dans les Alpes maritimes la suite des mobilisations

Paris, le 3 octobre 2008